Projet BeGood Nextérité

Retour sur le projet européen Be-Good

Nous vous en avons déjà parlé, Nextérité est acteur du projet européen Be Good.
L’objectif de ce projet est générer de la valeur à partir des données ouvertes. Il réunit depuis 2016 huit collectivités ou organisations publiques du Nord de l’Europe, sous le pilotage du ministère néerlandais de l’infrastructure.

Suite aux grandes inondations qui ont paralysé une partie du territoire, le Loiret ainsi qu’Orléans Métropole ont intégré le projet BeGood et ont souhaité conjointement relever le défi d’assurer la « Continuité de la circulation des personnes et des biens en temps réel », quelles que soient les conditions et les contraintes.

« … Transmettre l’information rapidement auprès des habitants, avant que tout le monde converge vers les mêmes endroits, n’aille au travail, comment transmettre cette information ?… »
Christian Braux
2ème vice-président du département du Loiret et ancien maire de Saint-Cyr-en-Val et ancien vice-président délégué d’Orléans Métropole (2015 à 2020)

 

C’est pour résoudre les problématiques de continuité de circulation que Nextérité a répondu à l’appel d’offres de BeGood.

L’objectif était d’agréger et de restituer en temps réel les données d’accidents, de travaux, de circulation, sur l’ensemble du territoire (département du Loiret et Métropole d’Orléans) et quel que soit le mode de déplacement des usagers.

C’était la naissance de notre application ViaPro qui agrège les données de différents acteurs nationaux et locaux (agents territoriaux, communes, gestionnaires de crise, entreprises de BTP, transports en commun, Waze, Réseaux Sociaux…).

Un des enjeux est de récupérer la « précieuse donnée » qui est collectée par un certain nombre d’acteurs de la circulation. Il faut instaurer un partenariat gagnant-gagnant avec des acteurs aussi bien publics que privés, comme par exemple le SAMU, les entreprises de BTP, ou Waze qui possède des données que ViaPro ne possède pas et qui en échange a besoin de données que ViaPro collecte pour améliorer l’information trafic des Wazers.

Il faut également que la donnée soit importée et exportée sous un format partagé.

« … on a souhaité être acteur plutôt que spectateur, pour avoir un outil qui puisse répondre aux besoins de notre personnel,…, aussi bien chef de chantier qu’ouvrier »
Aymeric Seguin
Directeur Régional d’Eurovia

Nous avons développé avec l’aide des agents territoriaux et des collaborateurs terrain d’Eurovia une interface simple et intuitive pour signaler en temps réels les perturbations routières, les débuts et fin de chantiers ou évènements exceptionnels. Ces informations sont remontées et traitées par notre application ViaPro. Une fois validées elles sont disponibles pour les gestionnaires et restituées en mode multimodal pour les riverains et usagers sur ViaFacil et les applications de la ville.

« … une application qui permet d’avoir une photographie, à un instant T, de tous les chantiers.»
Aymeric Seguin
Directeur Régional d’Eurovia

Ce projet innovant a permis de faire collaborer les différents acteurs de l’information trafic, d’informer en temps réel les usagers, d’assurer la sécurité des chantiers routiers en prévenant de leur présence les usagers.
A noter qu’un défi supplémentaire non formulé a été complètement relevé : celui de la collaboration public / privé.

Nous continuons à travailler et à améliorer les applications avec le département du Loiret, en particulier pour la gestion de crise du côté des intervenants de la sécurité mais également à destination des usagers pour les informer. D’autre part Orléans Métropole continue d’impliquer les entreprises de voirie qui interviennent sur leur territoire pour optimiser l’utilisation de ViaPro.

Nextérité remercie tous les acteurs du projet pour leur confiance et leur collaboration.

Vous pouvez retrouver, en ligne, l’ensemble des 4 webinaires, qui abordent les autres défis et éléments constitutifs du projet Be Good: https://www.youtube.com/playlist?list=PLJqIuoBEChowTnMAXA9QLqgPkVFOOjkY5
Intervention d’Edith Nuss
webinar 2 : 14’10 ; 59’10
webinar 3 : 17’32 ; 52’56